cowquin

Afungundia!

Lundi 20 décembre 2010 à 15:53

 Ahhh internet c 'est merveilleux on fait un article de trente lignes à ce moment là l'ordinateur plante et on perd en une fraction de seconde tout notre imagination. 
Pour une deuxième foie donc: 

Tout d'abord je m'excuse pour les centaines de fautes que je dois faire à chaques paragraphes entre fautes de frappe et fautes d'orthographe. 

Que diriez vous si je vous disais que j'avais fais un voyage humanitaire de deux semaines et demi au Bénin? (attendez avant de me le dire j'ai plusieurs idées) 

- C'est super tu as trop de chance j'aimerais trop être à ta place!! 
- deux semaines et demi?! ridicule que veux tu voire en si peu de temps? 
- voyage humanitaire, grand truc à la mode en ce moment et alors tu as réussi à sauver le monde?  

Ca ressemble un petit peu à ça non, Sur ce je veux répondre je dirais que personne n'a tord c 'est un voyage absolument merveilleux mais trop court qui n'a certainement rien changé directement à la vie, la douleur, la souffrance des béninois les plus affamés.

Cependant, un voyage humanitaire qu'est ce au fond? un voyage pour découvrir les Hommes, l'homme ou la femme en face de nous ou peut être bien nous même . Et oui peut être qu'encore aujourd'hui je doute sur l'utilité de mon voyage cependant moi Adélaïde 17 ans j'ai l'impression d'avoir pris 20 ans en deux semaines, cela ne veux pas dire que j'y suis aller simplement pour penser à moi et à me recentrer sur la véritable vie mais qu'à travers tout se que j'ai pu donner, offrir  reçut énormément en échange.

En y allant je n'ai pas fait que voyager mais, j'ai fait aussi  voyager une quarantaine d'enfants et de jeunes vers un monde où ils oublient pendant quelque instant leur souffrance et leur douleur.
Voila pour moi un voyage humanitaire ce n'est pas d'arriver quelque part en disant "coucou je viens changer toute votre vie" mais plutôt j'entrouve une porte qui est celle du bonheur. Je ne dit pas que nous européens nous vivons dans le bonheur et les africains dans le malheur seulement je pense que c'est en vivant ensemble qu'on le trouvera vraiment ce bonheur.    

http://cowquin.cowblog.fr/images/DSCF0890.jpg

Par laurentcm le Mercredi 22 décembre 2010 à 0:14
humanitaire ou pas, l'important est l'ouverture, l'échange et le dialogue. Le bonheur n'est pas un privilège des pays dit riches. La pauvreté existe aussi en Europe occidental et c'est bien souvant en compagnie des personnes vivant dans la misère que l'on reçoit (et donne aussi) les plus grands moments de bonheur.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://cowquin.cowblog.fr/trackback/3071057

 
Créer un podcast